AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meryl Spox (Chapitre I) Fini

Aller en bas 
AuteurMessage
Sangorn
¤ Schizophrène Notoire ¤
avatar

Ancienneté : 45
Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Jeu 12 Mai - 17:35

Âme Errante : Meryl Spox

Position : vous êtes pendue par la jambe droite, tête en bas en pleins milieu d'une pièce

Alentours : Autour de vous il n'y a rien. Purement et simplement. Aucun meuble, aucun trou dans le mur, rien si ce n'est une petite lucarne située à 1m50 du sol et permettant tout juste à un corps de se tortiller à l'intérieur. Mais de manière très juste. Si vous levez les yeux, vous pourriez apercevoir un grillage qui filtre un peu de lumière, mais impossible à atteindre.

Objet : un gant déjà passé à votre main + 1 lampe torche
Autre : la lampe torche ne possède que 10min d'autonomie. Usez en avec parcimonie !

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- faux rouillée
- ongle de pouce

Objets :
- corde
- clé rouillée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Spox
Goûle
avatar

Age du personnage : 29
Ancienneté : 47
Messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Jeu 12 Mai - 21:44

.......... Au fond d'elle, un grand vide, un trou noir dans lequel elle se sentait tomber, la course vers le fond se conclurai par un violent impact, comme une météorite s'écrasant en mille morceau au sol et puis un brin de lumière vint éclairer le visage de la jeune fille. Si faible, mais tellement réconfortant, il venait lui réchauffer son cœur gelé par une émotion qu'elle venait de vivre. Oui, mais laquelle ?

Elle sentait le poids de son corps, de cette masse qui semblait vouloir l'étouffer, comme s'il voulait en finir avec elle. Sa tête tournait, son sang lui montait à la tête, ses veines dansaient en rythme derrière la fine peau au niveau de ses tempes. Elle sentait un liquide glisser sur son visage, remontant vers le haut, était ce du sang ou simplement la sueur d'un corps qui appel à l'aide. Une goute vint se glisser au creux de l’œil qui s’ouvrira à la rencontre de cette perle salée. Plutôt gênant, elle remonta avec peine sa main à son visage pour l'écraser et frotter ses yeux. Ils collaient, c'étaient difficile de les ouvrir, la poussière n'arrangeait rien. Quand elle y parvint, une simple brume, un voile devant elle. La fine lumière qui s'introduisait dans la pièce, éclairait une corde enroulé à sa cheville droite, elle était suspendue comme un vulgaire veau à la boucherie.

"Aaaahh ..."

Elle plissa des yeux, regardant tout autour à la recherche d'un objet qui pourrait l'aider à couper la corde, mais rien à faire, elle ne voyait rien, un voile devant ses yeux, ou peut être n'y avait il simplement rien ici ... Mais si ! Quel était donc ce truc au bout de la pièce dans le coin, difficile d'y voir bien clair, entre une vision trouble et le peu de lumière, ce qui était sur c'est qu'elle ne pourrait l'atteindre qu'une fois son corps au sol. C'est alors qu'elle sentit sa main lui tenir chaud, elle paniqua une seconde en l'approchant de son visage, sa main était foncé, pourquoi, quand elle l'a toucha, qu'elle la caressa, elle se demanda pourquoi elle ne portait qu'un gant, et uniquement un gant ... Mais peu importe, le principal problème n'était pas celui ci. Comment se détacher de là sans avoir de quoi couper la corde ... Elle pris de l'élan pour attraper la corde à deux main et faire redescendre tout le sang qui lui montait au cerveau, cela lui pris quelques minutes, quelques minutes pour se calmer et réfléchir, pour retrouver une vision normale.

* Je suis suspendue à une corde, dans une pièce sombre, je suis nue, je porte un gant, je suis dans un bâtiment, récent ou vieux je ne sais pas, je suis dans une pièce abandonnée, vide, poussiéreuse, pourquoi ? ...*


" Pourquoi ?!"

Elle leva les yeux vers la corde, elle était vieille, usée par le temps, et attachée à une une vieille poutre.

Il n'y avait pas trente six solutions pour s'en défaire, elle devra se balancer pour gratter la corde sur le bois de la poutre, la question était plutôt de savoir qui lâcherai en premier, la corde ou bien la poutre ...

Elle se relâcha complétement et souffla fort, surement pour ce donner du courage ou simplement pour exprimer le désespoir de sa situation. Et puis elle commença à se balancer de droit à gauche, la pièce n'était pas bien grande, mais suffisamment pour s'agiter, et cela pendant vingt bonne minutes, mais aucun résultat ... Elle regarda la corde comme un cow-boy regarde celui qui s’apprête à dégainer, puis elle commença à tirer des coups secs faisant un élan de poids en s'agrippant puis se relâchant lourdement, la poutre avait plus de chance de lui tomber dessus comme ça, mais elle prenait le risque, sans trop vraiment avoir pris le temps d'y réfléchir.

" ça sera toi ou moi !"


*CRAC*

"Aaahh !"

*BAM*

Sans penser à la douleur de la chute, elle roula contre le mur de peur que la poutre ne lui tombe dessus. Elle la regarda, la poutre était visiblement plus vieille que la corde, mais cette dernière avait finit par céder.

*Crac-crac*

La jeune fille se protégea la tête en se retournant vers le mur, la poutre tomba dans un fracas incroyable, mais le plafond ne s’effondra pas. Quelques cafards et autres bestioles s'échappèrent de leur maison en miettes. La poussière s'étala un peu plus dans la pièce. La victime en avala et toussa pour la rejeter. Elle se releva plus rapidement qu'elle ne l'aurait crue, mais une douleur à la cuisse et au coude se fit ressentir, elle saigné un peu du coude et sa cuisse aura prochainement un magnifique bleu. Elle inspecta la pièce, elle se souvenait avoir vu quelque chose, mais la poussière la ramené au même voile de brume qu'à son réveil, quand elle finit par trouver l'objets, elle regarda d'abord prudemment, se demanda ce que cela pouvait être, et le saisit.

"Une lampe torche ... m'ouais ..."


Elle l'alluma rapidement pour vérifier qu'elle fonctionnait, c'était le cas. Une bonne chose.

Elle saisit la poignée de l'unique porte de la pièce, l'ouvra légèrement pour y jeter un coup d’œil, rien pas un bruit ...

"En avant Meryl ..."


Elle s'apprête à sortir ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangorn
¤ Schizophrène Notoire ¤
avatar

Ancienneté : 45
Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Ven 13 Mai - 7:36




Vous vous apercevez que ce que vous croyez être une porte en fait n'est rien. Elle ne s'ouvre que sur un mur lisse. Le temps que vous compreniez, la poignée restée dans votre main se dissolve en poussière et les montant de la porte font de même.

Il ne reste rien de la porte que vous avez crue voir. Ce n'était qu'une hallucination.
Regardez mieux autour de vous, la sortie ne se fera pas aussi facilement.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- faux rouillée
- ongle de pouce

Objets :
- corde
- clé rouillée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Spox
Goûle
avatar

Age du personnage : 29
Ancienneté : 47
Messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Ven 13 Mai - 20:52

La poignée tomba en mille morceaux, elle n'était plus que poussière. Meryl leva les yeux vers ce qu'elle croyait être une porte, et puis plus rien, comme une hallucination, peut être qu'elle avait été droguée après tout. Son imagination lui jouait des tours ...

"Non ... Comment je vais sortir d'ici maintenant !"

La fine lumière qui s’incrustait dans la pièce était à une bonne hauteur, trop importante pour que la taille humaine puisse l'atteindre. C'est alors qu'elle regarda la poutre.

*Cette poutre pourra surement m'aider à atteindre la grille*

Posée contre le mur, la poutre était fragile, poussiéreuse, elle ne supporterai peut être pas un poids de plus, mais il fallait tenter le coup, pas d'autres choix. Elle s'avança et y posa un premier pied, le bois se mit à craquer, Meryl posa le second et s'avança très doucement vers le plafond pour atteindre la grille. Son front perlé, le stress s'empara d'elle, nue comme un ver, elle redoutait le moment où la poutre craquerai sous son poids et risquerai de la blesser. Lorsqu'elle finit par l'atteindre, elle attrapa la grille à deux mains pour faire moins de poids. La jeune femme plissa des yeux, et regarda au travers. Sa vision était encore flou, elle avait du mal à discerner les formes qu'elle apercevait.

"Il y a quelqu'un ?"

*Cric-crac*

Meryl eu le souffle coupée, la poutre céda et se divisa une nouvelle fois, la poussière s'étala un peu plus. la petite dame resta agrippée à la grille, à croire qu'on voulait vraiment qu'elle finisse suspendue ... Elle inspecta rapidement quel coin avait était épargné par les débris et se balança pour s'y laissa tomber, elle attéri bien sur ses pieds mais la hauteur lui fit perdre l'équilibre et elle tomba.

Elle ne voulait plus se relever, elle ne savait plus quoi faire ... Sa respiration se fit de plus en plus forte, l'angoisse s'empara d'elle !

"A l'aide ! S'il vous plait ! Aidez moi !"


Dernière édition par Meryl Spox le Mar 17 Mai - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangorn
¤ Schizophrène Notoire ¤
avatar

Ancienneté : 45
Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Ven 13 Mai - 22:33




Votre pouls s'accélère et vous vous sentez suffoquer. Vous jetez autour de vous des regards frénétique de bête traquée et tombez par hasard sur cette petite lucarne qui ne paye pas de mine mais parait accessible.

Elle vous semble être votre seule échappatoire ....

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- faux rouillée
- ongle de pouce

Objets :
- corde
- clé rouillée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Spox
Goûle
avatar

Age du personnage : 29
Ancienneté : 47
Messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Mar 17 Mai - 10:34

Le froid se fit ressentir, la peur s'empara de Meryl, le frisson, la chair de poule, la peur, elle tremblait comme une feuille, perdue, confuse, l'impression de manquer d'air, cet air si étouffant, comment avait elle pu en arriver là ? Pourquoi était elle là ? Dans quel but ? On dit que l'avenir est incertain, que la roue tourne sans cesse, visiblement la sienne avait été complètement retournée. Un changement si brutale, jamais elle n'aurait pu l'imaginer, pensant que ça n'arrive qu'aux autres. Elle qui se sentait à l'abri de tout, elle n'avait pas pu éviter le départ de Josh, celui qu'elle avait tant aimé, elle n'aurait pas pu, non plus, éviter un destin pareil, à moins qu'une voix ne lui dicte ses actions, ne lui dicte toute sa vie.

Les larmes glissaient sur ses joues refroidis, quelques mèches de cheveux se collaient à son front et à ses lèvres, elle se foutait bien de savoir à quoi elle pouvait ressembler à ce moment là, elle était nu, séquestrée, effrayée, confuse … Meryl s’écriât :

"Sortez moi de là ! Pourquoi vous m'avez enfermée ?! Qu'est ce que j'ai fait ?!"

La pièce résonnait, ses paroles s'égarèrent, perdues. De la salive qu'elle aurait sans doute mieux fait de garder pour elle. Et puis le silence.

Un léger son s'échappa, puis un courant d'air, une odeur, celle d'un petit espoir ? Meryl leva les yeux vers la poutre. Derrière s'échappa de la lumière et le bruit d'un léger souffle. Elle se releva, poussa la poutre dans un nouveau fracas, décidément elle n'était pas discrète … Elle pliât légèrement les genoux, posa ses mains sur le rebord du muré et leva la tête discrètement, comme un enfant de petite taille tente de voir quel gâteau lui prépare sa mère en cuisine. Une lucarne, un conduit, enfin une sortie ? La petite dame plissât les yeux pour tenter d'apercevoir ce qui pouvait bien se trouver au bout, mais la poussière s'était éparpillée de partout. Difficile d'y voir quoi que ce soit, si ce n'est quelques formes, tel un mirage dans un désert. Avant d'y entrer elle regarda tout autour d'elle, vérifiant qu'elle n'avait rien oublié, elle prit la lampe torche, mais ne savait pas où la mettre, elle était totalement nue … Et puis elle vit la corde, qui avait été plus forte que la poutre, elle l'a saisit et la mis en bandoulière, traçant un chemin entre ses seins.

*On ne sait jamais, ça pourrait servir ... *

La lumière au bout du tunnel éclaira légèrement son visage, de nouveau remplit d'espoir, une nouvelle détermination dans son regard, elle prit son courage à deux mains et se faufila dans l'ouverture. Elle rampa sur un sol toujours plus poussiéreux et par endroit graisseux. Son visage inspiré le dégoût de par ses traits crispés.

Meryl approchait de la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangorn
¤ Schizophrène Notoire ¤
avatar

Ancienneté : 45
Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2011

MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   Mar 17 Mai - 18:02




Vous progressez lentement mais sûrement dans le tunnel. Finalement ça n'aura pas été plus compliqué que cela.

Au bout de votre tunnel, vous tomberez de haut, deux mètres pour être précis et vous vous écraserez contre quelque chose de mou et de vivant .... Quelqu'un donc .... Mais qui ?

La suite dans ce sujet

Bon courage à vous !

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- faux rouillée
- ongle de pouce

Objets :
- corde
- clé rouillée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meryl Spox (Chapitre I) Fini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meryl Spox (Chapitre I) Fini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Lunacy :: Le Château :: La pièce aléatoire :: ~ Topic Clos-
Sauter vers: