AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini

Aller en bas 
AuteurMessage
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Mer 11 Mai - 12:29

Âme Errante : Siobhan O'Reilley

Position : A mesure que vous émergez d'un sommeil noir, vous prenez conscience de votre posture pour le moins déplaisante. Vous êtes allongée sur un sol froid et huileux, totalement nue et effrayée.

Alentours : Lorsque vos yeux s'habituent à l'obscurité, vous remarquez que la pièce dans laquelle vous vous trouvez est ronde, plutôt petite mais très haute de plafond. Plusieurs étagères vous entourent, vous ne distinguez pas vraiment ce qu'elles contiennent, peut être des livres et des flacons au contenu suspect. Deux tables sont également présentent dans cette pièce, encombrées de divers ustensiles rouillés dont vous ne connaissez pas l'utilité. Le sol est recouvert de liquides nauséabonds échappés de plusieurs fioles brisées.

Objets : 2 potions cachées dans la pièce ainsi qu'un coquelicot.


Bonne chance !

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord


Dernière édition par James S. le Mar 7 Juin - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Reilley
Goûle
avatar

Age du personnage : 32 ans
Ancienneté : 61
Messages : 87
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Ven 13 Mai - 21:37

Siobhan n’arrivait pas à se réveiller. Ou plutôt, elle était consciente mais n’arrivait pas à émerger. Elle peinait à sortir d’un sommeil qu’elle savait avoir été à la fois sans rêve mais aussi profond et pesant.

Alors qu’elle parvenait enfin à ouvrir les yeux, elle réalisa qu’elle était étalée dans une position extrêmement inconfortable sur une surface dure et froide, face contre terre, les membres dans une position tous plus étrange les uns que les autres. Elle comprit immédiatement qu’elle était sur le sol.
Tout son corps était douloureux, ce qui signifiait sûrement qu’elle avait passé pas mal de temps dans cette position.
Elle réalisa aussi que le bout de sa main gauche baignait dans un liquide visqueux dont l’odeur lui donna la nausée.
Aussitôt une sensation irrationnelle de peur s’empara d’elle. Sensation qui fut immédiatement remplacée par la terreur lorsque Siobhan réalisa qu’elle était totalement nue.

Le fait d’être nue lui fit immédiatement penser au pire et elle se recroquevilla sur elle-même en pleurant pendant plusieurs minutes. Une sombre pensée l’envahie :
Et si le malade qui l’avait laissée là était toujours dans les parages ?? S’il attendait tranquillement qu’elle se réveille avant de revenir ?? Au bord de la crise de nerfs, Siobhan décida soudainement qu’elle ne se laisserait pas faire et mis toute son énergie dans l’exploration de la pièce.

Ses yeux s’étaient finalement habitués à la pénombre et elle put distinguer deux tables non loin d’elle. L’une d’elles était recouverte d’objets non-identifiables et tous rouillés et des débris de verre s’étalaient autours de la deuxième.
Les débris eux-mêmes étaient éparpillés dans de petites flaques toutes aussi visqueuses et nauséabondes que celle dans laquelle ses doigts étaient posés lorsqu’elle s’était réveillée.

La pièce était circulaire, petite, très haute de plafond et totalement vide mais les murs étaient couverts d’étagères. En s’approchant, elle découvrit que ces étagères étaient remplies de livres mais dans l’obscurité, elle ne put rien repérer de lisible.

En fouillant un peu plus, Siobhan trouva une fleur, un coquelicot d’après l’odeur et plutôt que de s’en débarrasser, elle le mit dans ses cheveux.

Sur une autre étagère, elle trouva deux petites fioles. Lorsqu’elle les approcha de ses yeux, elles lui parurent moins suspectes que les autres et décida de les garder. Ca pourrait toujours lui servir si son agresseur revenait ! Elle pourrait lui jeter à la tête ou en faire une arme efficace avec les tessons.

Ayant finalement fouillé toute la pièce, elle dut se rendre à l’évidence : il n’y avait pas d’issue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Sam 14 Mai - 9:31




Alors que vous n’espériez plus rien, un léger son se fait entendre. Une sorte de petit grattement... Un animal ? A bien écouter, ça ne semble pas être le cas.

Le son semble provenir de derrière une des étagères. Elle est située à l'autre bout de la salle. Si vous décidez d'aller y jeter un œil malgré la peur que vous inspire ce son, vous devrez trouver un moyen d'éviter les bouts de verre au sol ou alors vous n'y prenez pas garde et ils vous coûteront une blessure (-2 santé).

A cet instant, vous sentez également un petit courant d'air qui vous caresse le dos. Vous pouvez également aller fouiller dans cette direction.

L'étagère et le grattement ou le courant d'air ? Le choix vous appartient à présent.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Reilley
Goûle
avatar

Age du personnage : 32 ans
Ancienneté : 61
Messages : 87
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Sam 14 Mai - 14:36

Sur le point de céder au désespoir, repliée sur elle-même et ne sachant que faire, Siobhan commença à se balancer doucement, pour se rassurer.

Au bout de plusieurs longues minutes, un léger bruit, comme un grattement, vint troubler le silence de la pièce et la fit sursauter. « Qu’est-ce que c’est que ça ? » se dit-elle. Elle tendit l’oreille pour repérer d’où venait ce son.
La peur qui ne cessait de grandir la paralysa sur place pendant plusieurs instants.

Le son semblait venir de l’autre bout de la pièce, en face d’elle, probablement de derrière une étagère.
Prise de panique, Siobhan resserra son emprise sur les deux petites fioles.

Ce bruit était étrange, un grattement quasi-continu et régulier, presque désespéré.
Au début, elle crut qu’il s’agissait d’un animal mais elle ne percevait absolument aucun grognement, miaulement ou autre qui indiquait qu’une bête pourrait être à l’origine de ce bruit étrange.

Son esprit se mit soudain à cogiter très vite. Quoi que ce bruit puisse être en réalité, il signifiait au moins deux choses : premièrement qu’elle n’était pas seule ici et deuxièmement, qu’il pouvait s’agir soit d’un danger, soit d’une lueur d’espoir.
Quoi qu’il en soit elle décida qu’il valait mieux prévenir que guérir et décida d’agir comme s’il s’agissait d’une menace : identifier le bruit afin de pouvoir se défendre.

Elle décida également de casser un pied d’une des tables pour s’en servir comme arme de défense, une sorte de batte de baseball.

Bien que d’apparence frêle, la volonté de ne pas mourir sans se battre fut plus forte que la table qui céda rapidement.

Maintenant armée et prête, elle allait pouvoir s’approcher du bruit.

Mais à peine fit-elle un pas dans la direction du son qu’elle dérapa dans une mare de liquide visqueux et puant et s’entailla le talon. Ce qui eut pour effet de la stopper net dans sa progression.
Elle ne réussit pas à contenir un cri de douleur ni même une bordée d’injures : « Aïîïeeeuuhh !! Putain de bordel de merde, fait chier ! »

C’est à ce moment-là qu’un courant d’air sur son dos la fit frissonner. C’était une sorte de vent qui ne semblait venir de nulle part et qui donna immédiatement à Siobhan l’impression qu’elle n’était pas seule, que quelqu’un l’épiait et s’amusait avec elle car quand elle se retourna, elle ne put distinguer aucune ouverture dans le mur ou même au-dessus des étagères.
C’était à vous rendre dingue.

Blessée et apeurée, Siobhan se réfugia contre un mur.

Ce n’est qu’au bout d’un long moment que son esprit se remit à fonctionner normalement, aussi normalement que possible dans ces circonstances et elle décida de se diriger de nouveau vers le bruit, en faisant attention cette fois de se servir du pied de table comme d’un balai pour écarter les morceaux de verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Dim 15 Mai - 9:55




Cela paru une éternité d'atteindre votre but tant le chemin était encombré. Mais au moins, vous n'avez pas aggravé vos blessures. Quant au bout de bois que vous aviez récupéré, il ne ressemble plus à rien, se réduisant à mesure que vous avanciez.

Lorsque vous approchez de l'étagère, les grattements cessent subitement. Vous vous approchez pour tendre l'oreille et c'est surprise que vous entendez un bruit de pas précités qui s'éloignent derrière le mur.

L'étagère est immense et alourdie par les nombreux bocaux qui y sont entreposés. Il va falloir trouver un moyen de la déplacer si vous voulez savoir ce qu'il y a derrière.

Ceci dit, vous pouvez aussi retourner en arrière pour savoir d'où venait ce courant d'air qui vous chatouille toujours autant et apporte à présent une odeur agréable de sous bois humide.

(vous avez le choix entre l'une ou l'autre des directions, mais pas les deux dans le même message).

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Reilley
Goûle
avatar

Age du personnage : 32 ans
Ancienneté : 61
Messages : 87
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Dim 15 Mai - 19:31

La pièce avait beau être plutôt petite, Siobhan eut l’impression de mettre des heures avant d’en atteindre l’autre extrémité.

Son idée de se servir du pied de table comme d’un balai lui avait évité de nombreuses blessures supplémentaires mais maintenant ce dernier commençait à s’effriter.

Heureusement qu’elle n’avait pas eu l’idée de monter sur une de ces fichus tables, vu l’état de délabrement dans lequel elles se trouvaient en réalité. Il n’aurait plus manqué qu’elle se blesse encore plus!
D’ailleurs, plus elle s’approchait du mur d’où provenait le grattement, plus celui-ci s’effritait rapidement. C’était étrange.

Alors qu’elle atteignait enfin l’étagère d’où venait le bruit, celui-ci cessa soudainement pour laisser place à un bruit de pas qui semblaient s’éloigner.

Surprise, elle n’eut pas le temps de compter les pas et ne pût donc pas savoir s’il s’agissait d’une ou plusieurs personnes.

Un peu effrayée à l’idée que cela puisse être son agresseur, elle mit quelques secondes à réagir :

« Ohé, il y a quelqu’un ?? A l’aide !! »
« S’il vous plaît ? Aidez-moi, je suis de l’autre côté. »


Mais rien, personne ne répondit. Attendant quelques instants pour voir si les pas allaient revenir, Siobhan dut se rendre à l’évidence : personne ne revenait.

Décidant de maîtriser sa peur, elle tenta le tout pour le tout. Avec la force du désespoir, elle envoya valser le contenu de l’étagère : livres et babioles en tout genres.
A l’aveuglette, elle fit cependant bien attention de ne pas casser les nombreux bocaux qui s’y trouvaient également, des fois qu’elle aurait besoin de revenir ici.

L’étagère était tellement haute qu’elle dut l’escalader pour la vider entièrement.
Faisant attention à ne pas tomber en redescendant, elle essaya ensuite d’enlever les plateaux pour l’alléger mais n’y parvint pas.
Ils étaient probablement vissés directement dans l’étagère.

Alors, elle entreprit de la déplacer à la force de ses bras.
Elle s’assit par terre et réussit à passer le bout de ses doigts derrière l’étagère.
En collant ses pieds au mur, elle fit contrepoids, ce qui lui donna assez de force pour compenser le fait qu’elle n’avait quasiment pas de prise.

Lorsqu’elle réussit enfin à la déplacer de quelques malheureux centimètres, elle était épuisée tellement cette fichue bibliothèque était lourde et elle s’était aussi cassé quelques ongles.

C’est alors qu’elle utilisa ce qu’il restait de son malheureux pied de table pour faire levier et avoir plus de force encore. L’étagère bougea un peu plus mais le pied tomba littéralement en miettes entre ses doigts.

Cependant, l’étagère était désormais suffisamment décollée du mur pour que Siobhan puisse continuer de la pousser en étant debout et en prenant appui contre le mur.

Dans un dernier effort, l’étagère finit par lui laisser un espace suffisant pour qu’elle puisse se faufiler derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Mar 17 Mai - 8:10





Et surprise, vous distinguez un carré de lumière, il y avait une ouverture derrière l'étagère, suffisamment grande pour laisser passer une personne de corpulence et taille moyenne.

Vous vous empressez de passer de l'autre côté, mais ne pouvez vous empêcher de repenser aux grattements et bruit de pas qui accompagnaient cet espoir de liberté.

De l'autre côté, vous balayez rapidement une nouvelle pièce du regard. Elle est semblable a celle que vous venez de quitter, à la différence qu'il n'y a rien... Elle est complétement vide. La faible lumière provient d'une "fenêtre" située en hauteur à votre gauche, tellement haute que vous renoncez rapidement à chercher une évasion par là.
Et en face de vous, oh espoir, une porte.

Pleine d'un sentiment de soulagement, vous courrez vers elle, mais le nouvel instinct de survie qui vous a envahi vous rappelle à l'ordre in extremis. En effet, la pièce est traversée par une crevasse d'environ 3 mètres. Un trou béant et noire vous sépare de la porte et vous vous précipitiez dedans.

Il va falloir trouvez un moyen de traverser, à moins que vous tentiez le tout pour le tout et sautiez.
A vous de voir.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Reilley
Goûle
avatar

Age du personnage : 32 ans
Ancienneté : 61
Messages : 87
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Mar 24 Mai - 22:43

Essouflée par l'effort, Siobhan mit quelques secondes avant d'apercevoir l'ouverture dans le bas du mur et elle faillit crier de joie à l'idée de pouvoir sortir enfin de ce maudit endroit.

*La fin du calvaire, je vais me sortir de cette merde* se dit-elle.

Mais alors qu'elle allait s'engoufrer dans l'ouverture, une pensée lui revint à l'esprit :

Ce trou ne pouvait avoir été fait que par un être humain ou une bête et les grattements et bruits de pas de tout à l'heure prouvaient qu'elle n'était sûrement pas seule dans cet endroit lugubre.

Elle allait devoir être prudente.

Et si c'était un piège de son (ou pire : SES) ravisseur(s) afin de lui donner de faux-espoirs avant de l'atirer dans un piège plus grand encore??

C'est donc au ralenti et avec la plus grande prudence que la jeune femme traversa le mur.

Elle fit très attention de ne pas s'écorcher en traversant et une fois de l'autre côté, la toute première chose qu'elle vit fut un très léger rai de lumière qui venait du haut de la pièce, qui était elle aussi plongée dans le noir.

Ce trait de lumière suffit à lui redonner la force de continuer.

Malheureusement, lorsqu'elle se releva, ce fut pour constater que la lucarne était hors de sa portée.
Même en prenant un maximum d'élan, elle ne parviendrait jamais à sauter assez haut pour atteindre le rebord de la fenêtre.

Décidément, elle allait de faux-espoirs en faux-espoirs.
*Mais qu'est-ce que c'est que cet endroit de merde?* se dit-elle *Comment j'ai bien pu atterir ici?*

Elle avait beau cogiter, elle ne se souvenait plus de rien d'autre que de sa dernière en forêt... De plus en plus étrange, décidément!
Malgré tout, Siobhan décida une fois de plus de ne pas se laisser abattre.

Elle balaya la pièce du regard et fut frappée du contraste avec la pièce précédente qui était encombrée au possible alors que celle-ci était complètement vide.
Rien, pas un meuble, pas la moindre plus petite table ou chaise pour combler ce vide qui en était même effrayant.

Ah si, une porte, à l'autre bout de la pièce. Une vraie porte? Une vraie sortie?

Soudain, ce fut plus fort qu'elle, Siobhan se mit à courir. Courir comme si sa vie en dépendait.

Mais au dernier moment, une force étrange la fit stopper net. L'instinct, probablement.
Et cette force venait de lui sauver la vie car dans sa précipitation elle n'avait pas remarqué le gouffre qui s'ouvrait juste à ses pieds.

Large d'au moins trois mètres, la demi-pénombre l'empêchait d'en apercevoir le fond.

Une crevasse. Une crevasse en plein milieu de la pièce. Une putain de crevasse qui l'empêchait une fois de plus d'atteindre la sortie
Mais merde, qu'est-ce qu'elle avait fait et à qui pour se retrouver là???

De colère et de rage, la jeune femme recula, prit tout son élan et toujours cramponnée à ses deux fioles, tenta le tout pour le tout et sauta par dessus la crevasse en priant de toute son âme pour s'en sortir indemne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.H
Néophyte
avatar

Ancienneté : 22
Messages : 16
Date d'inscription : 24/04/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Mer 25 Mai - 12:24

La nouvelle venue avait intriguée le "First", se baladant en rond autour de la salle à l'intérieur même de ses murs, il l'avait entendu se blessée.
Puis quand il la sentit s'approcher il était vite parti ce cacher.

La jeune femme court s'arrête, puis court de nouveau et saute .... l'inconsciente ! Son saut est trop court sa blessure bien que légère a due influer sur sa course et son saut.

S.H sort de sa cachette en courant à quatre pattes, ses ongles non coupées produisent un son cliquetant sur le sol, il arrive dans le dos de la pauvre folle qui se croyait capable de sauter si loin. Il saute et l'attrape au vol puis atterrit lourdement sur elle une fois de l'autre coté du gouffre.

Sa voix grave et cassée entrecoupée d'une respiration rauque fait parvenir quelques mots aux oreilles de Siobhan :

" Pas ... en...core ... ton .... heure !"

Puis aussi vite qu'il était apparu il retourna dans sa cachette de l'autre côté du trou pour ne plus en ressortir, du moins pas pour elle ....




* Après cette rencontre et au vu du choc physique subit ainsi que du choc psychologique d'une rencontre avec S.H vous tombez dans les pommes durant un petit moment... Vous vous réveillez devant la porte cependant sans blessure supplémentaire que celle déjà subit. Vous subissez cependant quelques maux de têtes à votre réveil ! (Oui pour le moment je suis sympa puis c'est James qui s'amuse avec vous pas moi je vais pas lui casser son jouet de suite le pauvre :p ) *

_________________
Santé : 100/100
Mental : ***/100


Armes : -
Objets : -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Reilley
Goûle
avatar

Age du personnage : 32 ans
Ancienneté : 61
Messages : 87
Date d'inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Lun 6 Juin - 23:00

Au moment même ou elle décollait dans les airs Siobhan sut que son saut était trop court.

Son dernier appui avait été sur le pied gauche, celui qui était blessé et la douleur qu’elle ressenti lui fit perdre de la force pour son saut. Oh pas grand-chose non, mais juste assez pour qu’elle réalise qu’elle ne pourrait pas atteindre l’autre côté du gouffre…

« Rhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa…. » Se mit-elle à hurler avec l’énergie du désespoir tandis que le temps semblait s’arrêter.

Ce qui fait qu’elle n’entendit pas le bruit des griffes sur le sol, une sorte de cliquetis rapide, effrayant.

Et soudain, alors qu’elle était en plein vol, elle sentit quelque chose l’aggriper par la taille. Quelque chose qui la propulsa vers l’avant.
Quelque chose qui avait la force suffisante pour la porter et la faire atterrir au sol de l’autre côté de la faille.
Mais quelque chose qui s’écrasa aussi lourdement sur elle lorsqu’ils atterrirent.

Siobhan n’eut pas le temps de réagir d’aucune manière que ce soit et au moment ou elle voulut hurler de peur, leurs corps s’écrasèrent au sol, lui coupant le souffle.

Juste avant de s’évanouir sous le choc, elle entendit une voix qui semblait sortir du fond des âges, grave et rauque à la fois.
Une voix éraillée, comme si elle n’avait pas servie depuis très longtemps.

« Pas ... en...core ... ton .... heure ! »
Elle ne comprit pas tout de suite ce que cela voulait dire mais les chocs physiques et émotionnels la firent s’évanouir plusieurs minutes.

A son réveil, Siobhan était groggy et elle mit du temps à reprendre ses esprits. Tout son corps était douloureux et sa tête lui faisait mal comme jamais.
Elle avait des bleus sur les genoux et les coudes mais rien de plus sérieux, le pire étant ce mal de crâne insoutenable qui venait d’on ne sait où.

Elle essaya de remonter le cours des événements mais ne comprit toujours pas ce qui avait bien pu arriver.
Il n’y avait aucune trace de personne alentours et pourtant Siobhan état formelle : c’était bien un être humain qui lui avait sauvé la mise et l’avait « déposée » de l‘autre côté de la faille.
Ses doutes étaient donc bien réels : elle n’était pas seule ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   Mar 7 Juin - 8:12




Malgré les douleurs et les questions qui vous assaillent, elle est enfin là... à porté de main... la porte !!!
Vous sortez et vous retrouvez dans les couloirs

*Chap 1 terminé*

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siobhan O'Reilley (Chapitre I) Fini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Lunacy :: Le Château :: La pièce aléatoire :: ~ Topic Clos-
Sauter vers: