AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Lun 19 Sep - 9:31


Âme Errante : Antoine Belmond

Position : Vous êtes assis, nu, sur un fauteuil de tissu moelleux. Mais lorsque que vous cherchez à vous lever, une douleur vive vous permet de réaliser avec horreur que la peau de vos cuisses et vos avant-bras est cousue dans le tissu du fauteuil.

Alentours : Alors que vous ouvrez lentement les yeux, la première chose que vous apercevez sont des dizaines de visages tournés vers vous. Après avoir retrouver vos esprits, vous constatez que ce ne sont que des mannequins. Ces derniers sont disposés partout dans une petite pièce ronde dont les murs sont recouverts de tentures moisies à l'odeur oppressante. En face de vous, à 10 mètres environ se trouve une porte.

Autres : Les mannequins sont nus également, mais celui à votre droite possède une paire de ciseaux dans sa main immobile. Si votre bras droit n'était pas retenue sur le fauteuil, vous pourriez atteindre ces ciseaux facilement. La chaise sur laquelle vous vous tenez n'est pas retenue au sol.

Bonne chance.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord


Dernière édition par James S. le Jeu 13 Oct - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mar 20 Sep - 12:56

Tout était noir. Seules ses narines étaient agressées par une odeur pénétrante...comme une chambre qu'on aurait pas aérée depuis des années. Avant même d'ouvrir les yeux et malgré sa confusion totale, le jeune homme savait que quelque chose n'allait pas. Il était assis dans ce qui semblait être un fauteuil confortable alors qu'en fouillant sa mémoire il aurait pu jurer avoir été sous la pluie à peine quelques secondes plus tôt. Pour chasser un peu du flou qu'il percevait en essayant d'ouvrir ses paupières, il voulu se frotter un peu le visage et s'étirer, comme après un long sommeil. Et là ce fut le drame.

Il n'eut même pas le temps d'esquisser le geste que des signaux très clairs et surtout inhabituels de douleur lui parvinrent. Tout son être paniqua alors en un instant. Ouvrant brusquement les yeux pour comprendre d'où venait le problème, il aperçut des dizaines de personnes qui le fixaient de leurs yeux morts. Un cri certes involontaire mais tout de même compréhensible s'échappa de sa gorge quand, dans un mouvement de protection, il voulut mettre son bras devant son visage en cas d'attaque mais que celui-ci refusa encore obstinément de se lever, ne laissant que la douleur comme réponse à son initiative.

Le coeur à cent à l'heure, le souffle court, il attendit quelques secondes, les yeux allant partout dans la pièce. En fait, nul créature vivant ne pouvait être aperçue. Ce qu'il avait pris pour des gens n'étaient en fait que des mannequins, disposés dans une pièce digne du plus flippant des films d'horreur. Que faisait-il là? Et surtout, pour quoi ne pouvait-il pas bouger?

La réponse lui vint rapidement quand son regard tomba sur son bras droit. Il aurait du remarquer qu'il n'avait plus aucun vêtement, mais pour être franc à l'instant présent il n'en avait rien à faire. Là sous ses yeux ébahis d'horreur, il voyait sa propre peau cousue dans ce qui lui servait de fauteuil.

Omondieuomondieumondieuomondieu...C'est quoi ce délire!!!!!


Il pouvait bouger sa main, il pouvait bouger ses pieds, mais le reste semblait irrémédiablement lié à son siège. Comment cela était-il possible? Qu'est-ce qu'il faisait là? Où était-il d'ailleurs? Ses yeux papillonnaient dans toutes les directions pour trouver des réponses, mais il n'y avait pratiquement rien en ce lieux. pourquoi ne s'était-il d'ailleurs pas réveillé quand on lui avait infligé ce traitement???

Ce n'était pas un cauchemar, la douleur était trop réelle, même si la situation n'en avait aucune! Il s'installa le plus confortablement possible, et pris de grandes inspirations successives pour tenter de retrouver un brin de calme et de bon sens. Une fois de nouveau un peu plus maître de lui-même, il tenta la tactique la plus sensée dans cette situation, bien qu'il doutait fort de son taux de réussite.

Est-ce qu'il y a quelqu'un? Allo??? Aidez-moi s'il-vous-plait je suis coincé...Il y a quelqu'un?

Les mannequins restèrent insensibles à ses appels. Bon il était seul certes, mais au moins il était seul...Quel que soit le psychopathe qui lui avait fait ça, il n'était resté dans les parages...Il lui fallait faire quelque chose si il ne voulait pas rester à vie en symbiose avec son siège. Tirer très fort pour tout arracher n'était pas vraiment envisageable tant il paraissait clair que cela impliquerait de s'arracher une bonne partie de la peau dont il disposait. Non non. Il y a avait un ciseau juste à sa droite...Frustrant de voir cet objet salvateur si proche et pourtant si loin...

Il aurait bien tenté de bouger un peu le fauteuil pour se rapprocher des ciseaux mais le mouvement n'était même pas amorcé que la douleur semblait déjà insoutenable. Non il lui fallait d'abord dégager son bras, puis finir de se libérer avec les ciseaux. Voilà ce qu'il fallait faire. Il entreprit donc d'étudier de plus près la forme de la couture, en essayant de ne pas considérer qu'il s'agissait là de son propre bras pour ne pas vomir, pour ronger ce qui le liait au fauteuil. Une fois cela fait, il se saisirait du ciseau et finirait le travail. Voilà ça c'était bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mar 20 Sep - 17:23


"Ça c'était bien"... Tout du moins en apparence. A peine tentez vous d'atteindre vos avant-bras avec vos dents que vous réalisez qu'à moins d'être contorsionniste vous n'y arriverez jamais.

Cependant, le simple fait d'avoir essayer vous fait prendre conscience que les coutures sont plutôt fragiles et que libérer votre bras restait possible malgré la douleur envisageable.

Relevant la tête pour reprendre vos esprits, vous regardez de nouveau les mannequins qui vous entourent... N'étaient-ils pas plus loin la dernière fois ?

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Jeu 22 Sep - 6:05

Antoine avait essayé de se contorsionner un peu dans tous les sens, mais avec sa capacité de mouvement bien limitée par sa situation actuelle, il ne pouvait pas atteindre son bras, et encore moins espérer couper quoi que ce soit avec ses dents. Il se renfonça dans la fauteuil et lâcha un lourd soupir de frustration, les larmes aux yeux. Mais là, il se figea. C'était impossible d'être sûr, paniqué comme il était, et pourtant...Il aurait juré que le mannequin au fond là, était collé contre le mur. Et l'autre là n'avait dépassé l'axe de la tenture non loin. Il avait l'impression...qu'ils avaient bougés!

Et encore plus grave, ils s'étaient rapprochés de lui. Son coeur se remit à faire des bons dans sa poitrine, son souffle s'accéléra...Non il fallait qu'il se calme! S'était des pantins, il n'y avait pas de vie dans cette pièce à part lui, il commençait à devenir claustrophobe! Il ferma donc les yeux un instant pour respirer profondément et se calmer avant d'envisager la suite des évènements.

Il rouvrit les yeux, après avoir à peine plus que cligner en fin de compte...Un autre avait bougé! Il en était sûr!!!!! Il l'avait presque vu. ça cognait maintenant tellement fort dans sa poitrine qu'il pensait bien que son organe allait lui briser les os et s'expulser directement de son corps pour se retrouver sur le sol. Il n'osait même plus cligner des yeux! Une sueur froide se mit à le recouvrir alors qu'il n'avait pratiquement pas fait de mouvements jusqu'à maintenant. Il fallait qu'il fasse quelque chose...Qu'il sorte de là!

Les ciseaux s'imposèrent à son esprit comme la seule issue possible. Et pour les prendre il devait libérer son bras droit. Mais sans quitter les inquiétantes poupée des yeux! Il n'y avait qu'une seule solution, tirer d'un coup sec. Comme un sparadrap! Il s'en était déjà retirer, c'était douloureux sur le coup mais ça s'évanouissait rapidement. Au final ça ne faisait pas si mal! Il respira très fort une fois. Deux fois. Trois fois...

YAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRGGGGHHHHHHHH!!!!!! Ha Putaiiiiiiiiiiiiiiiin!

Il avait le mouvement le plus brusque et le plus rapide dont il était capable vers le haut. Son deuxième objectif, les ciseaux! Surtout, ne pas quitter les mannequins des yeux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Jeu 22 Sep - 8:07


La douleur est vive, mais votre bras droit est libre.
Les blessures sont superficielles, vous avez perdu quelques petits morceaux de peau malgré tout et vous saignez. Cependant ces saignements ne dureront pas (vous perdez 2 points de santé et votre bras restera légèrement douloureux).

Les ciseaux sont à présent à porté. Du coin de l’œil, à votre gauche, vous semblez percevoir des mouvements. Il va falloir faire vite.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Jeu 22 Sep - 11:56

Heureusement qu'il n'avait pas essayé d'y aller en douceur. Quelque part l'état de panique dans lequel il se trouvait lui sauvait la vie. Car si il avait essayé d'y aller lentement, si il avait du ressentir vraiment toute la douleur de sa chaire, même si c'était seulement par petits bouts, s'arracher à lui avant l'accomplissement de l'action, il n'aurait jamais eu le courage d'aller jusqu'au bout. Un cri lui échappa, et des larmes de peur et de douleur coulèrent de ses yeux tandis qu'il levait son bras ensanglanté vers la paire tranchante de sa salvation.

Alors même qu'il se tournait pour saisir l'objet sa vision périphérique capta le mouvement. Il venait de le voir, même si c'était de manière flou, il en était sur! Ces démoniaques pantins pouvaient bouger, et vu sa situation, il ne lui venait pas à l'esprit qu'ils pourraient être autre chose qu'hostiles! Il se saisit des ciseaux aussi vite qu'il le put, ne jetant que de fugaces regards sur sa cible pour capter la moindre hostilité.

Sans vraiment regarder, et sans cligner des yeux, il commença à vouloir couper ce qui le maintenait encore assis. L'idée était d'aller vite, tant pis s'il s'entaillait ou si il devait tirer pour arracher l'ultime résistance, il fallait qu'il se libère. Maintenant! Ses yeux maintenus ouverts aussi longtemps que possible commençaient à le brûler, sa tête tournaient sans arrêt d'une silhouette à l'autre en mouvements brusques et courts.

Vous m'aurez pas saletés de monstres! Vous m'entendez! Vous ne m'aurez pas!!!!!

Se libérer vite. Très vite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Jeu 22 Sep - 15:36


A l'aide de votre nouvel outil vous parvenez à vous défaire entièrement de vos liens. Vous garderez les marques de vos coutures encore longtemps même si celle-ci ne sont que très peu douloureuse.

Une fois debout, vous réaliser que vous n'avez jamais senti les mannequins aussi proches. Ceci dit, il semblerait qu'ils se soient calmés, si toute fois vous n'avez pas rêvé auparavant.

Vous pouvez à présent fouiller la pièce ou cherchez à ouvrir la porte qui je l'indique dès à présent ne s'ouvrira pas. Vous pouvez également faire autre chose si vous en avez envie.

(vous pouvez également noter que la paire de ciseaux entre dans votre inventaire).

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Ven 23 Sep - 6:41

Couper, couper, regarder. Surtout ne pas fermer les yeux. La sueur perlait sur tout son corps pendant qu'il se libérait de l'emprise de son fauteuil, en proie à une panique totale. Quand un fil résistait il n'hésitait pas à l'arracher, mais bien vite il put se désolidariser de la chaise. Pas de temps à perdre, il fonça vers la porte! Il voulait quitter au plus vite cet endroit démentiel. Courant aussi vite que possible, il atteignit la planche de bois et tourna la poignée. Mais rien ne bougea. Elle ne s'ouvrait pas. Il était enfermé avec les mannequins!!!Il se mit à tambouriner en hurlant sa rage.

Ouvre toi porte de malheur!!!!!Ouvre!!!!!!Ne me laisse pas ici!

Il n'insista par contre pas trop, et se retourna pour voir comment se comportaient ses adversaires, plaqué contre l'obstacle entre lui et la liberté. Plus rien ne bougeait, tout semblait de nouveau mort et figé. Avait-il rêvé les mouvements des poupées? Non...Il ne le pensait pas mais comment savoir? Il se mit dans un coin de la pièce, de manière à ce que la majorité des monstres lui tournent le dos. Il s'assit, dos au mur, et se recroquevilla en serrant fort les ciseaux, sa seule arme contre lui. Et là il s’autorisa à pleurer un bon coup. Pour relâcher toute la tension, pour évacuer la peur et la douleur, et tout simplement parce qu'il en avait besoin. Respirant fort, il essaya de reprendre un peu le contrôle de lui-même, de se calmer.

Sa première urgence fut de se confectionner un semblant de vêtement avec un des tentures. Il tenta une toge dans un premier temps, mais c'était trop compliqué. Un pagne serait suffisant. Certes c'était du bricolage mal fait, certes ça sentait la mort et il ne pouvait certifier qu'il n'y avait pas de puces dedans, mais être nu le faisait se sentir encore plus vulnérable. C'était là une victoire sur son nouvel environnement. Une victoire faible, mais on se contentait de ce qu'on avait.

Deuxième urgence, gérer les mannequins. Même si maintenant qu'il était un peu plus calme il fallait qu'il trouve une sortie, il ne pouvait se résoudre à passer trop prêt d'eux. La terreur était encore trop présente. L'objectif était de les mettre tous dans le même coin, dos à lui, pour commencer à fouiller tranquillement! Au moins comme ça il aurait une certitude absolue au cas où ils bougeaient vraiment. Il en sélectionna le plus isolé de tous et prit le reste de courage qu'il avait à deux mains. Il s'approcha doucement de lui...et le piqua avec son ciseau. Si jamais lors de la saisie ou à tout autre moment l'un d'eux faisait le moindre mouvement, il le poignarderait avec son arme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Sam 24 Sep - 7:40


Mais le mannequin ne réagit pas. Ragaillardit, vous vous apprêtez à entre en action, quand de nouveau vous sentez un mouvement derrière vous.
Vous retournant, vous découvrez avec horreur, qu'effectivement vous n'avez jamais été seul dans cette pièce, mais vous étiez loin d'imaginer avec qui... ou quoi.
Il s'agit d'une femme de petite taille, en haillon et très sale. Impossible de lui donner un âge, mais peu importe le reste vous restez bloqué sur son visage. En effet, ses yeux et sa bouche sont tout aussi cousus que vous l'étiez il y a encore quelques minutes.
Dans ses mains, deux longues aiguilles à tricoter en métal dont elle vous menace en poussant des gémissants effrayants.

Qu'allez vous tenter de faire ? Essayer d'entrer en communication ou attaquer ?

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Lun 26 Sep - 6:41

A peine avait-il touché la créature avec le bout de son ciseau qu'il fit un pas en arrière en position de garde, son impressionnante arme en avant! Pour ce qui lui restait de dignité, on allait dire qu'il n'avait pas crié comme une fille. Le mannequin oscilla un peu sur son socle, mais resta en dehors de ça aussi immobile qu'il était sensé l'être. Antoine respira un peu mieux. Il avait juste cédé à l'hystérie de sa situation, il était impossible que de tels êtres puissent bouger allons!

C'est alors qu'il sentit quelque chose bouger derrière lui. Il se retourna tout de suite, la lame en avant, attendant de voir quelle nouvelle menace s'était glissée dans son dos. Première chose à remarquer, l'attaquant n'était pas bien grand. C'était une bonne chose, on ne pouvait pas dire que le jeune garçon était au top de son courage, et affronter quelque chose de petit était déjà plus qu'il ne pouvait faire. Deuxième point qui attira son attention, les deux bouts de métal dans ses mains. Des aiguilles à tricoter. Certes ce n'était pas la plus dangereuse des armes, mais comme ses ciseaux on faisait avec ce qu'on avait. C'est quand il entendit les espèces de grognements informes qu'elle émettait, car il semblait que c'était une femme, qu'il réalisa l'horreur.

Outre son aspect peu soigné, elle avait les yeux et le bouche cousues. Qui était capable d'infliger un tel traitement à quelqu'un? Et depuis combien de temps était-elle là, aveugle à son environnement, seule? Prenante ses distances, Antoine se mit dans un position moins agressive, ce qui était ridicule puisqu'elle ne le voyait pas. Mais bon...

Woua!!! On se calme on se calme!!! Bonjour, je m'appelle Antoine, je ne te veux pas de mal...Baisse tes aiguilles, je ne voudrais pas me blesser! Calme toi, je pense que je peux te libérer les yeux. Mais je ne m'approcherais pas tant que tu auras ces trucs pointés sur moi!

Après tout, en faisant attention, il pourrait sectionner les fils comme il l'avait fait pour son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Lun 26 Sep - 8:23


La femme stoppa tout mouvements, intriguée par vos paroles ou simplement par le son que vous avez produit. Malheureusement, elle a depuis longtemps perdu la raison et c'est avec une rage folle qu'elle se jette sur vous. Vous n'y étiez pas préparer et ne pouvez esquiver l'aiguille qui pénètre dans votre épaule provoquant une douleur affreuse.

(vous perdez 10 points de santé seulement, aucun organe vitale n'est touché)

Vous apercevez qu'elle s’apprête à renouveler son attaque. Que souhaitez vous faire à présent ? Continuer d'essayer de communiquer et la maitriser, ou attaquer ?

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mar 27 Sep - 12:18

La jeune fille s'arrêta à ses paroles. Ouf. Il put se détendre un peu, relâchant son attention une seconde (de trop). Avant même qu'il ait eu le temps de souffler, il sentit quelque chose s'enfoncer dans son épaule, et une vive douleur se faire sentir. Les picotements qu'il avait ressentis un peu avant en se défaisant de son siège n’étaient rien comparé à la réelle agonie de cette aiguille entrant profondément en lui.

Sonné par la fulgurance du mal dans son corps, il mit quelques instants à comprendre ce qui c’était passé. Emettant des grognements indistincts la gamine s’était jetée sur lui pour l’embrocher, et elle ne comptait pas s’arrêter à une simple blessure. L’adrénaline coula dans ses veines quand Antoine comprit qu’il se battait pour sa vie. Surpassant l’espace d’un instant les sensations en provenance de l’ouverture sanguinolente, il saisit les deux mains de son agresseur avant le nouvel assaut. Son arme avait du lui échapper lors de la première passe. Ainsi bloqué, il ne lui vint à l’esprit qu’une solution pour frapper, et donc son front vint heurter le nez de son opposant, ajoutant encore un éclair de douleur au tableau général.

Il tituba sous le choc combiné de la peur et de la souffrance, et voyait de petites étoiles danser devant lui. Il lui fallait absolument empêcher l’autre de lui faire du mal, la bloquer au sol, le temps de lui faire comprendre que ce qu’elle faisait était stupide. Il ne lui voulait aucun mal…

Arrêtez s’il vous plait. Je…Je ne veux pas vous blesser…Arrêtez juste de bouger et je vous montrerais.

Il n’avait pas encore réfléchit à comment, mais il trouverait bien quelque chose quand toute cette folie se serait calmée. Il trouvait toujours quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mer 28 Sep - 9:35


Mais elle ne s'arrêta pas. Pire, elle bougeait encore plus... Quelque chose n'allait pas. Elle convulsait ! Elle lâche ses précieuses aiguilles et se tord dans tous les sens. Une écume noirâtre filtre au travers des coutures de sa bouche et de ses yeux vous aspergeant le visage et le buste.
Vous remarquez bien vite que cette matière étrange vous ronge la peau, vous brûlant horriblement (3 points de vie en moins).

Le choix vous appartient à présent, tenter de continuer à maintenir l'inconnue ou vous dépêcher de retirer l'écume noire qui s'infiltre sous votre peau la dévorant petit à petit.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Lun 3 Oct - 13:06

Mais quels démons possédait donc cette étrange femme? Antoine, une fois son moment d'étourdissement passé, commença par se dire qu'il avait frappé trop fort. La gamine avait lâché ses armes, ce qui en soit était plutôt une bonne chose puisque c'était le but premier de l'action. Mais elle se mit à se tortiller en tous sens, comme prise de convulsions! Inquiété par son état et persuadé qu'il venait de lui provoquer une attaque cérébrale ou quelque chose du genre, le garçon essayait de l’ausculter, se mettant encore une fois en position de faiblesse. Combien de blessures allait-il falloir avant qu'il comprenne?

Avant qu'il puisse penser à esquiver elle lui cracha dessus. En dehors de l'aspect répugnant d'une telle action, ce n'était pas un bien grand mal me direz-vous. Que nenni! Ce que cette créature maléfique avait expectoré n'était point de la bave standard mais une noire mixture à l'aspect inquiétant. La surprise de voir cette réaction physiologique assez peu humaine ramena un peu de prudence dans la tête de celui qui se prenait un peu trop pour un chevalier jusqu'à maintenant, et l'instinct de survie lui intima de s'éloigner le plus possible de cette menace vivante qui n'avait rien en commun avec son espèce.

Il la repoussa donc, et lui balança son pied dans le ventre pour accentuer l'effet. Fini la compassion, la certitude s'était imposée à lui. Il ne savait pas où il était ni pourquoi il y était, mais une chose était maintenant sûre pour lui : cette chose en face de lui n'avait rien d'une jeune femme en détresse et elle voulait sa perte! (Oui, il n'était pas spécialement rapide à la détente. Chacun ses tares hein!). Avait-il besoin d'une autre preuve? Non, et pourtant la situation lui en apporta une de plus. Alors qu'il se dirigeait paniqué vers sa seule chance de salut, l'arme terrible que représentait les ciseaux qu'il avait fait tomber tout à l'heure, il sentit sa peau le brûler. Comme par hasard pile aux endroits où se trouvaient encore les crachats de la sorcière. Elle crachait de l'acide! Il ne put réprimer un cri de pure terreur face à ce qui était complètement inconcevable pourtant : la personne qui partageait cette pièce avec lui était un monstre.

N'osant pas lui tourner le dos trop longtemps, il enleva le pagne garant de sa pudeur jusqu'ici, et entreprit de se nettoyer du maléfice qui lui avait été lancé. Il avait pris la précaution de se protéger car de toute évidence, si ça lui brulait la peau du visage et du torse, il y avait de grandes chances que cela détériore sa main aussi. Il dardait des yeux fous sur les mouvements du monstre. Une fois les ciseaux en sa possession, l'autre main continuant compulsivement d'essayer de chasser la douleur de sa peau, il les tendit en avant dans une menace évidente. Si elle faisait le moindre mouvement vers lui, il la transpercerait jusqu'à ce que mort s'en suive! Il avait dépassé le stade de la panique pour basculer dans celui de la survie pure. Quelque soit la chose qui approcherait, même le plus mignon des chatons pouvant être imaginé, il prendrait un coup se voulant mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mar 4 Oct - 6:52


La révélation de la situation horrifique dans laquelle vous vous trouvez vous fait perdre 10 points de santé mentale, mais grâce à votre réactivité vous ne perdez pas plus de points de vie pour l'instant.

Tandis que vous observez votre nouvelle amie se tordant toujours sur le sol, vous n'aviez pas remarqué que les mannequins étaient de nouveau tous tournés vers votre combat. Impassibles, ils semblaient juste être spectateurs de votre malheur. Fallait-il attendre de voir ce qui allait se passer à présent ? ou réagir une nouvelle fois rapidement en achevant la créature agonisante sur le sol.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mar 4 Oct - 14:17

Il la regardait se mouvoir sur le sol, parcourue de spasmes...Il n'avait pas peur. Apparemment son coup lui avait vraiment détraqué quelque chose puisqu'elle semblait incapable de faire autre chose que de vomir sa bouillie noire et corrosive en se tortillant sur le sol comme un petit ver de terre qu'on attrape entre ses doigts. Il n'avait pas peur.

Alors qu'il tentait de reprendre un peu de contrôle sur lui, la main tremblante encore tendue vers la menace, ses yeux refirent le tour de la salle. Et là, nouvelle horreur. Les mannequins...Pour un peu ils les avaient oubliés! Ils avaient tous leur absence de visage tournée vers lui. Il tenta tant bien que mal de ne pas craqué nerveusement. Il ne fallait pas qu'il ait peur! Sans y avoir trop réfléchit, il avait conclu que la sorcière était la cause de ce qu'il avait pris pour des mouvements de la part des poupées. Mais en pleine convulsion comme elle était, difficile de continuer à le croire. Et puis si un monstre cracheur d'acide l'avait attaqué, qui savait ce que cachait ces êtres supposément inanimés? Ne pas céder à la peur...

Pour l'instant heureusement, aucun d'entre eux ne semblait vouloir agir contre lui. Éliminer la menace la plus imminente d'abord. Il fallait qu'il hiérarchiser ses actions. Que le monde fasse sens de nouveau. Tuer le monstre d'abord, car il ne pouvait supporter sa présence plus longtemps, puis retrouver sa dignité et sa pudeur, jeter un coup d'oeil à ses blessures, et gérer le problème mannequins mouvant après. Ils ne semblaient pas belliqueux, mieux valait que ça reste comme ça! Voilà, tout allait mieux, il avait un plan! C'était super d'avoir un plan, ça permettait de savoir où on allait. Il n'avait pas peur!

Il commença par jeter le bout de tissu imprégné de la noire salive démoniaque pour ne pas continuer à s'en étaler plus dessus. Puis il prit son courage, et ses ciseaux à deux mains. Son épaule continuait de le faire souffrir durement, et de saigner, mais il aurait le temps de s'occuper de ça plus tard. Pour l'instant, il fallait qu'il soit dans un endroit relativement sûr, et tant qu'elle était vivante, ce lieux ne le serait pas. Il ne fallait pas avoir peur. Il se rapprocha doucement de son adversaire, et prit le temps de ramasser les aiguilles au passage. Pourquoi se priver d'une arme supplémentaire?

Une fois à distance il respira une fois. Deux fois. Trois fois. Chasser la peur. Et là, la mâchoire serrée et le moindre muscle de son corps contracté, il se jeta en avant avec un cri de rage pour plonger ses ciseaux dans le corps tremblotant du monstre terrifiant. Encore. Et encore. Et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mer 5 Oct - 9:07


Dans un dernier râle, la créature rend l'âme. Vous êtes soulagé mais perdez de nouveau 10 points de santé mentale suite à ce premier meurtre.

Vous entendez alors des tapotements légers. Puis le son s'amplifie petit à petit, vous distinguez clairement à présent des battements de cœur, une multitude de battements de cœur. En observant vos compagnons immobiles vous remarquez que leur poitrine s'illumine en rythme. Vous allez de nouveau agir rapidement, vous attaquez aux mannequins sans attendre ou fouillez votre victime en espérant y trouver quelque chose d'utile ?

(vous pouvez noter que les aiguilles à tricoter entre dans votre inventaire)

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Ven 7 Oct - 9:35

La lame rentra une fois. Puis une autre, et encore une autre. Antoine ne pouvait plus vraiment s'arrêter, la panique totale dans laquelle il se trouvait s'étant emparée de son corps. Il entendit même un rire démentiel s'échapper de sa bouche, surement provoqué par le trop plein d'émotions qui commençait à se relâcher une fois la menace éteinte. Il se fit malgré tout peur lui-même, lui jeune garçon qui venait de tuer cette créature de ses mains et qui semblait apprécier ça. Si il restait trop longtemps ici, qu'allait-il devenir?

Quand il s'éloigna du petit corps ensanglanté dont les mouvements incohérents avaient cessés il crut qu'il pourrait prendre un peu de repos bien mérité, ainsi qu'un long long moment pour bien évacuer tous les tiraillements intérieurs qu'il commençait à ressentir. Mais non! Les mannequins faisaient un bruit, comme une percussion et quelque chose en yeux semblait pulser. Ils allaient exploser! La sorcière les contrôlait, il n'en doutait plus, et maintenant qu'elle était morte ils allaient s'autodétruire!

Il n'eut pas me temps de réfléchir avant de se jeter sur sa victime encore chaude, et ce fut tant mieux. Si son cerveau s’était mis en marche, il aurait été révulsé par la simple idée d’approcher encore ce monstre, dont il commençait déjà à se reprocher le meurtre même si il savait que ce n’était pas logique. Les mains parcourant le moindre recoin de la dépouille il cherchait…quelque chose ! Une télécommande, un gros bouton rouge, un compte à rebours…Une amulette magique aussi pourquoi pas ! Tout était possible maintenant ! Mais il fallait qu’il arrête la pulsion des mannequins !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Mar 11 Oct - 7:53


Les pulsations emplissaient la pièce d'un rythme fou à en devenir sourd. Alors que vous croyez tout espoir perdu, vos doigts rencontrent enfin quelque chose de moins suspect qu’auparavant. C'est froid, petit et en métal : une clé !

Cette clé est votre billet de sortie car elle ouvre la seule porte de la pièce (la perspective de pouvoir enfin sortir vous fait récupérer 3 points de santé mentale).

(vous pouvez répondre à ce dernier message, une fois cela fait, ce sujet sera clos. Il vous suffira d'attendre qu'un nouveau sujet à votre nom soit ouvert.)

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Belmond
Goûle
avatar

Age du personnage : 20
Ancienneté : 35
Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Jeu 13 Oct - 8:56

Le bruit, comme les tambours annonçant une invasion de gobelins, se faisait plus fort. Plus pénétrant. Plus pressant. En nage malgré l'absence de vêtements qu'il portait, Antoine fouillait fiévreusement le corps encore chaud de sa victime. Il fallait qu'il trouve quelque chose. Il fallait qu'il sorte vite. Pour l'instant la panique lui empêchait de juger ce qu'il était en train de faire, c'est à dire les poches d'un cadavre qu'il avait lui-même provoqué, mais quelque part un lourd sentiment de culpabilité se préparait, pour le moment où il aurait du temps à lui consacrer.

Pour l'instant un grand moment de soulagement venait de se produire. Ayant rencontré un objet froid et métallique, il le porta vite à ses yeux, s'attendant à peu près à tout et spécialement à de l'improbable. Il mit donc de manière parfaitement logique un peu de temps avant de comprendre la portée de ce qu'il venait de découvrir. Une clé? Mais ce qu'il voulait c'était éteindre les monstres activés par la mort de la jeune fille. Que pouvait-il bien faire d'u...

La lumière se fit dans son esprit, et il en aurait bien soupiré d'aise si il ne s'était pas jeté sur la porte comme un affamé sur une entrecôte! Les mains tremblantes, il inséra tant bien que mal l'objet dans son réceptacle approprié, tourna et entendit le petit cliquetis libérateur. Un petit Allélouia lui échappa alors qu'il ouvrait la voie vers la libération et l'arrêt de la folie. Enfin à cet instant, c'était ce qu'il croyait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S.
¤ Majordome ¤
avatar

Ancienneté : 140
Messages : 128
Date d'inscription : 27/04/2011

MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   Jeu 13 Oct - 17:06


Une fois dehors, vous longez de nombreux couloirs avant d'ouvrir la première porte qui s'ouvre à vous.
Vous pénétrez dans Le petit salon.

_________________
Santé : 100/100 Mental : **/100

Armes :
- Coupe-papier
- Contrôle de la maison

Objets :
- Passe-partout
- Briquet
- Potion (infini)

Carnet de bord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine Belmond : "Cousu main" ! (Terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La main invisible
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
» 7 mois après la disparition de Lovensky Pierre-Antoine
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Lunacy :: Le Château :: La pièce aléatoire :: ~ Topic Clos-
Sauter vers: